• Kouassi Jérémie

Côte d'Ivoire : l'essence repart à la hausse en juin et le pire reste à venir


prix-litre-essence-augmentation-côte-d-ivoire-ava-ci-20220603

Comme le 1er avril dernier, le prix du carburant – l’essence précisément – repart encore à la hausse en ce début du mois de juin. Il faudra désormais payer 40 fr de plus pour le litre d’essence avec des prévisions incertaines sur le court terme qui laissent présager le pire.


Résumé de l’évolution du coût du carburant en Côte d’Ivoire depuis le mois de janvier 2022

tableau-évolution-prix-carburant-civ-2022-ava-ci

En janvier, le litre du super sans plomb et celui du gasoil étaient plafonnés à 615 fr. Un mois plus tard, une première augmentation ramenait le litre d’essence à 635 fr, soit 20 fr de plus. Le 1er avril, le prix du litre d’essence subit une nouvelle augmentation et passe à 695 fr (+60 fr). Enfin, en juin, la hausse du prix du litre d’essence s’élève désormais à +40 fr, soit 735 fr/L.


À lire aussi ► Côte d'Ivoire : l'essence passe à 695fr ce 1er avril


En revanche, le prix du litre de gasoil est demeuré inchangé depuis le début de l’année pour soutenir le secteur du transport majoritairement orienté vers le Diesel. Cette initiative salutaire de la part du gouvernement ivoirien, à coût de plusieurs dizaines de milliards de FCFA par mois, ne semble pourtant pas avoir le résultat pleinement escompté sur le terrain

.

Le coût du transport prend un coup

gbaka-transport-en-commun-abidjan-ava-ci

Malgré les efforts consentis par le gouvernement pour stabiliser le prix du litre de gasoil, du moins jusqu’à présent, les tarifs du transport, eux, sont instables. Qu’ils roulent à l’essence ou au gasoil, certains transporteurs accusent tout simplement « l’augmentation du prix du carburant » pour exiger parfois du simple au double tarif par endroits. C’est dire qu’il y a un besoin criant de contrôle de la part des autorités à ce niveau-là pour éviter que s’installe une anarchie totale. Parce que jour après jour, les populations souffrent de ces variations parfois abusives sans possibilité de recours et, hélas, sans alternatives pour leurs déplacements quotidiens.


La Côte d’Ivoire fait figure de bonne élève dans la sous-région

afrique-de-l-ouest-ava-ci

Certes, nous faisons face à une augmentation régulière du coût du litre d’essence depuis le début de l’année en Côte d’Ivoire (+120 fr déjà). Mais ailleurs dans certains pays de la sous-région, le constat est un peu plus amer. En effet, le litre de l’essence coûte plus cher en ce moment au Mali (762 FCFA), au Sénégal (775 FCFA), au Ghana (802 FCFA), en Guinée Conakry (832 FCFA) et même au Nigéria (1.183 FCFA).


À lire aussi ► Véhicules neufs : acheter maintenant ou jamais ?

0 commentaire