• Kouassi Jérémie

Citroën AMI : le 100% électrique accessible dès 14 ans et sans permis !



Dans les grandes villes occidentales en particulier, les véhicules polluants sont de plus en plus indésirables et la question de la mobilité est un défi à relever. Face à cela, le constructeur automobile Citroën propose une solution : un quadricycle 100% électrique baptisé AMI, tout simplement ! Voyons ce qu’il en est de cette solution de la mobilité selon Citroën assemblée au Maroc.


La Citroën AMI n’est pas vraiment une voiture en tant que tel et vous allez le comprendre. En réalité, il s’agit d’un quadricycle électrique absolument minimaliste dédiée à la mobilité urbaine. Avec une vitesse de pointe calée à 45 km/h (on peut faire bien mieux avec un vélo classique) là où la plupart des municipalités limitent la vitesse à 30 km/h, on comprend tout de suite son positionnement.



En effet, pour être une « voiture sans permis », l’AMI se devait d’être avant tout compacte et légère. Elle affiche ainsi des dimensions de 2,41 mètres de long, 1,40 mètre de large et 1,52 mètre de haut. Le tout pour un poids plume de 485 kg, incluant les 70 kg de la batterie dont elle est équipée. Comparée à une Smart EQ Fortwo avec ses 2,69m x 1,66m x 1,55m (L x l x h) et ses 985 kg sur la balance, l’AMI est en tout cas plus compacte.



Comme évoqué plus haut, la Citroën AMI peut se conduire avec ou sans permis et ce, dès l’âge de 14 ans. Catégorisée en tant que « voiturette » ou « quadricycle léger à moteur », un Brevet de Sécurité Routière (B.S.R) devenu le permis AM (Apprenti Motard) suffira pour conduire cette belle AMI. Il s’agit là d’une réglementation européenne en vigueur depuis 2013 autorisant son titulaire à conduire ce type de véhicule. Notons que la durée de formation n’est que de 8 heures ; beaucoup moins délicate qu’un « vrai » permis de conduire donc !


Lire aussi ► Sony Vision-S : la berline électrique et smart bientôt commercialisée ?


Pour ce qui est des performances, l’AMI repose sur un moteur électrique de 6 kW (8 chevaux) placé à l’avant. Autant rappeler qu’elle n’est pas destinée à faire des records, toujours dans la logique de « voiturette ». En revanche, elle promet une honorable autonomie de 70 km ; ce qui est tout à fait correct pour un véhicule dont le prix de départ est fixé à 6 000 euros (environ 3 940 000 FCFA).



Autre point positif, la Citroën AMI se recharge sur une prise domestique de 220 V (8 ampères) en seulement 3H de temps. Cette caractéristique très accessible a de quoi faire rêver pour une utilisation en Côte d’Ivoire, pourquoi pas ? Car après tout, un biplace permettant de faire le trajet maison-bureau en tout électrique restera toujours plus économique, non ?

0 commentaire