• Kouassi Jérémie

Transition énergétique automobile : les alternatives au moteur thermique



La tendance générale sur le marché de l’automobile est résolument orientée vers les voitures de moins en moins polluantes. C’est parti pour un tour d’horizon global de ces acteurs qui contribuent à la transition énergétique automobile.

Soucieux de réduire au mieux les gaz à effet de serre, les constructeurs redoublent d’ingéniosité pour concevoir et proposer des véhicules à motorisations dites plus vertes et non plus uniquement thermiques. En l’occurrence, il s’agit de véhicules soit hybrides, tout électriques ou encore boostés à l’hydrogène (beaucoup plus exclusifs).

Ford Mustang Mach-E 1400 : 1.400 chevaux et 7 moteurs électriques


L'hybridation by Toyota


En effet, l'hybridation d'un véhicule lui permet de bénéficier à la fois d'un groupe motopropulseur thermique et d'un autre électrique. En somme, la technologie hybride offre le meilleur compromis des deux mondes et promet fondamentalement deux choses : d'abord la réduction de la consommation en carburant, ainsi que la réduction des émissions de CO2.

Cette vision, Toyota l’a adoptée depuis 1997 avec l’apparition de sa première voiture hybride baptisée Toyota Prius. Quasiment 24 ans après, ce modèle précurseur est toujours présent sur le marché avec une nouvelle version apparue en 2016, la Prius 4, et même une version hybride rechargeable apparue un an plus tard. À présent, la technologie hybride de Toyota s’est étendue à bien d’autres modèles tels que le dernier RAV4.



Tesla, la révolution électrique

Si Toyota s’est très vite imposé dans le domaine de l’hybride, Tesla a repoussé encore les limites en proposant à son tour des véhicules strictement électriques. Le fabricant américain signe ainsi son premier essai avec la Tesla Roadster dès 2008 ; à noter qu'une deuxième version, la Tesla Roadster II, entamera sa production à partir de 2021 . Ce modèle prometteur et avant-gardiste est ensuite suivi des Model S, X, 3 et Y respectivement en 2012, 2015, 2017 et 2019. Aujourd’hui, même s’il existe d’autres fabricants de véhicules électriques, notamment le chinois BYD, Tesla en est le leader en terme de valorisation boursière et de volume de ventes.

Faites défiler le diaporama ci-dessous :


L'hydrogène, la perle rare

À côté de cela figurent les véhicules à hydrogène. Le système de propulsion d’un véhicule à hydrogène est très complexe puisqu’il se compose non seulement d’une pile à combustible, mais aussi d’un moteur électrique et de bombonnes d’hydrogène stockée sous forme gazeuse. Le mécanisme s’opère grâce à un mélange d’air et d’hydrogène qui provoque une réaction chimique. À son tour, cette réaction chimique produit de l’électricité qui alimentera le moteur électrique ainsi que de l’eau qui sera rejetée par l’échappement. Plutôt exclusifs sur le marché, on dénombre tout de même quelques modèles proposés à la vente tels que le Hyundai NEXO ou encore le Toyota MIRAI.



En Côte d’Ivoire...


En Côte d’Ivoire, l’heure est plutôt au renouvellement du parc automobile. En 2017, le gouvernement a d’ailleurs adopté une mesure visant à réglementer en terme d’âge l’importation de véhicules sur le territoire ivoirien.

Importation et exploitation des véhicules importes : le Gouvernement adopte deux décrets

Parlant de transition énergétique automobile, le constat est tel que de nombreux véhicules hybrides (voire hybrides rechargeables) sont déjà sur nos routes aux côtés des traditionnels véhicules thermiques. En revanche, le pays est encore loin d’être capable d’adopter la mise en circulation de véhicules totalement électriques ou encore à hydrogène.



En causes, l’absence d’infrastructures nécessaires comme les stations de recharge et peut-être la méconnaissance ou le manque d’intérêt pour ce genre de véhicules de la part des ivoiriens. Cependant, avec des campagnes de sensibilisations ainsi que l’installation de concessionnaires automobiles de véhicules électriques, par exemple, la donne pourrait rapidement changer. Parce que d’un point de vue général, une voiture électrique, une fois qu’on y a goûté, on ne s’en lasse plus ! D'ailleurs avec zéro émission de CO2, ça fait du bien de savoir qu'on roule sans polluer l'environnement.

0 commentaire