• Kouassi Jérémie

Les 04 infractions désormais vidéo-verbalisées en Côte d’Ivoire


Depuis le lancement de sa phase test en mai 2021, la vidéo-verbalisation en Côte d’Ivoire a subi diverses mises à niveau jusqu’à ce jour. À présent, en plus de la répression liée aux excès de vitesse, elle inclut également le non-respect du Stop au feu rouge, le non-port de la ceinture de sécurité ainsi que le défaut de certificat de visite technique.



À lire aussi ► Ceinture de sécurité : évitez cette pratique dangereuse et dégradante


« Les radars ne sont pas tous les mêmes »

À cet effet, des radars spécifiques ont été installés ou sont en cours d’installation sur les routes ivoiriennes. Ils sont globalement chargés de réprimer chaque type d’infraction susmentionnée de manière effective.


Par exemple, si vous circulez avec une voiture dont la visite technique a expiré, ne vous réjouissez pas trop vite au cas où aucun policier ne venait à vous interpeller sur la route. Car contrairement au policier, le radar est capable de scanner plusieurs véhicules simultanément de sorte à ce qu’aucun d’eux n’échappe à son contrôle. Le système signalera ensuite que votre véhicule est en infraction sur ce point et une contravention sera émise en conséquence. C’est le lieu de préciser que le défaut de visite technique est un cas de mise en fourrière du véhicule.


À lire aussi ► Plaques d'immatriculation factices : les usagers dans la tourmente


« Attention au cumul »

Nombreux sont ceux qui négligent ou ignorent encore l’existence ou le fonctionnement des fameux radars qui, installés discrètement çà et là, vous accordent une liberté « utopique » de circuler comme bon vous semble alors qu’ils épient votre conduite, prêts à réprimer la moindre infraction. Deux mille francs (2.000 fr) pour une contravention semblent pourtant négligeables ; sauf quand on multiplie le montant par x100 ou x500. Sachant qu’un automobiliste peut être vidéo-verbalisé de façon illimitée dans la même journée, il est facile d’imaginer le gouffre financier que cela pourrait représenter au bout d’un an.



À lire aussi ► Mutation automobile : entre surprises et conflits en Côte d'Ivoire

Et le comble, c’est la contrainte de s’acquitter du montant dû avant de pouvoir passer une visite technique ou avant d’effectuer une mutation. C’est la raison pour laquelle les automobilistes que vous êtes ne devez surtout pas négliger cet aspect et surveiller de près le statut de votre véhicule. Sans oublier que des erreurs peuvent survenir, aucun système n’étant infaillible.

0 commentaire