• Kouassi Jérémie

Les véhicules Suzuki reçoivent la technologie hybride SHVS


En 2016, Suzuki inaugurait le système SHVS (Smart Hybrid Vehicule by Suzuki) sur son modèle Baleno. Il s’agissait alors d’un système d’hybridation très légère pourvu d’une batterie fonctionnant sous une tension de 12 Volts. Après quatre années passées à perfectionner son système, le fabricant nippon a entamé dernièrement un déploiement progressif sur sa gamme. Alors que vaut réellement ce système SHVS optimisé de Suzuki et sur quels modèles le retrouve-t-on présentement ?

Lire aussi ► Transition énergétique automobile : les alternatives au moteur thermique

Ça veut dire quoi, Hybride ?


Pour faire simple, un véhicule hybride est un véhicule dont le fonctionnement repose sur plusieurs sources d’énergie. En général, ce genre de véhicule est équipé d’un groupe motopropulseur thermique associé à un autre électrique.

Suzuki SHVS : batterie de 12 à 48 Volts



Comme susmentionné, le système SHVS (Smart Hybrid Vehicle by Suzuki) a beaucoup évolué depuis sa mise en route il y a quatre ans déjà. Suzuki tenant à produire quelque chose de léger avant tout, le système était alors composé d’un alterno-démarreur et d’une batterie compacte au lithium affichant une tension de 12 Volts. À l’époque, cette configuration était carrément insignifiante au regard de la concurrence malgré une efficacité appréciable.


Mais en 2020, l’enjeu de la transition énergétique au niveau de l’industrie automobile n’a jamais été aussi important et Suzuki l’a très vite compris. C’est pourquoi le fabricant a repensé son système SHVS en allant jusqu’à quadrupler le voltage de la batterie dont il est équipé. Avec désormais une tension de 48 Volts (384 Wh), le système est plus réactif et impacte davantage le rendement dans l’ensemble.

Comment fonctionne la technologie SHVS et à quelles fins ?


Comme tout système hybride ordinaire (à ne pas confondre avec le système hybride rechargeable), le système SHVS récupère l’énergie cinétique lors des phases de freinage ou décélération pour recharger la batterie. Laquelle batterie fournira ensuite l’énergie nécessaire au fonctionnement du moteur électrique.

Ainsi, lors des phases d’accélérations, l’alterno-démarreur assiste le moteur thermique, lui permettant ainsi de fournir moins d’effort. Cela a pour effet d’en améliorer le rendement énergétique lors de ces périodes dynamiques.

Lorsque le moteur thermique est à l’arrêt, c'est le système électrique qui assure le fonctionnement des différents équipements. Et au démarrage, le moteur est relancé discrètement grâce à l’alterno-démarreur (via une courroie).


Lire aussi ► Comprendre le système ivoirien d’immatriculation privée

Le but de toutes ces manœuvres est évidemment de gagner en efficience, toujours un peu plus. Le système SHVS de Suzuki répond à une problématique d’actualité : produire des véhicules qui consomment moins de carburant, sans en sacrifier les performances et tout en les maintenant à des tarifs les plus accessibles.

D’ailleurs, le pari semble être en très bonne voie puisque Suzuki annonce une baisse de la consommation de carburant de près d’un litre/100 km en cycle urbain.

Quels sont les modèles bénéficiaires du système SHVS ?



Pour le moment, le système SHVS est disponible sur les modèles Swift Hybrid, Swift Sport Hybrid, Vitara Hybrid, Ignis et S-Cross Hybrid. En revanche, le déploiement pourrait s’étendre à d’autres modèles au fil du temps.

De plus en plus de gammes de véhicules sont proposées en version Hybride ou Hybride rechargeable. Cependant, face à certains constructeurs qui annoncent l’abandon du moteur thermique au profit du 100% électrique bientôt, ne faudrait-il pas déjà se pencher sur le sujet ? En particulier sur les marchés africains qui sont encore loin de disposer d'infrastructures adéquates pour pouvoir assumer un tel changement.


 Et vous, que pensez-vous des véhicules hybrides en général ?

0 commentaire